Arrêter de fumer, envie de fumer, la fête, les soirées, Les méthodes pour arrêter de fumer

Comment faire en soirée, ou à une fête ?

Lors d’une soirée, en terrasse, ou sur un balcon … partager une cigarette est convivial.  c’est le moment des discussions plus intimes. Vous appartenez à ce club des « fumeurs » et vous partagez avec ses membres des moments privilégiés lors des pauses cigarette. Et…vous avez peur de perdre ses moments de partage et de convivialité.

Alors détrompez-vous ! Ces moments de convivialité vous allez encore les vivre !

Tout d’abord c’est quoi la convivialité ? C’est parler, échanger, rire avec la personne, c’est ça la vraie convivialité, c’est ça qui rend le moment agréable … Ce n’est pas le fait de fumer. Si vous avez un tee-shirt rouge et votre copain un tee-shirt bleu, ça ne rend pas le moment moins agréable ? Alors pourquoi si votre copain fume et vous non, le moment serait moins agréable ?

Et puis fumer n’est pas contagieux ? Souvent la personne qui essaie d’arrêter de fumer se dit je vais essayer d’éviter les situations à risques… Mais c’est frustrant de ne plus pouvoir sortir avec ses amis ? Il faut donc juste être clair avec soi-même : Qu’est ce que je veux ? Qu’est ce qui m’anime, me fait vibrer ? J’ai envie d’être non fumeur ou fumeur ? Quand ses questions seront claires dans votre tête, il n’y aura plus de doute …

Au moment de la soirée, ou de la terrasse … Fixez votre attention sur le moment présent, dîtes-vous : « j’ai de la chance de parler avec mon ami », « c’est agréable de pouvoir échanger, rire et parler avec mon ami », « je suis fier de moi car je respecte mon choix de devenir complètement et totalement non fumeur »

Si vraiment l’envie de fumer devient trop forte, voici quelques pistes pour vous aider …

  • Eloignez-vous de la situation pendant 5 minutes, et respirez profondément 5 à 10 fois en vous répétant que vous avez pris la décision ferme de m’arrêter de fumer définitivement.
  • Vous rappeler qu’une envie de fumer c’est en moyenne 3 à 5 minutes, c’est un effort intense mais bref.
  • Concentrez vous sur les non fumeurs présents à cette occasion, en pensant que votre souhait c’est de rester dans ce « camp ». Et si tous fument, imaginez les dans une situation incompatible avec la cigarette (en train de skier ou de nager….) , ça vous fera sourire et vous penserez à d’autres choses.
  • Créez-vous un nouveau réflexe conditionné, qui remplacera celui de prendre et d’allumer une cigarette : une petite balle anti-stress en mousse à serrer fort, ou deux petites boules en métal ying et yang qui sonnent joliment quand on les manipule, un hand-spinner, un cure-dent …
  • Pensez aux avantages que vous avez acquis en arrêtant (respiration, libération de la dépendance, goût, argent économisé …): êtes vous prête à les reperdre ?
  • Limitez l’alcool en alternant avec des verres d’eau. Vous pouvez aussi changer d’alcool, le lien se fera moins facilement avec une idée de cigarette.
  • Pensez comme vous serez déçu demain ou comme vous aurez mal à la tête ou aux poumons…
  • Confiez-vous à votre entourage, dîtes leur que vous êtes en arrêt du tabac et que vous avez besoin de leur soutien
  • Si cela devient trop difficile, prenez de la nicotine sous formes orales (pastilles, gommes, inhaleur ou spray) ou une cigarette électronique.

Et si jamais vous craquez, dites vous que ce n’est qu’une cigarette, ce n’est pas grave, ça ne remet pas en question votre tentative ! Ne jamais se dire « foutu pour foutu je continue à fumer lors de cette soirée ». Au contraire, on se remet en selle et c’est reparti !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.