Arrêter de fumer, La cigarette électronique, Les méthodes pour arrêter de fumer

La cigarette électronique

Il n’existe pas de méthode unique pour arrêter de fumer, ni de traitement universel. Chaque fumeur est différent et donc il aura sa manière unique à lui d’arrêter de fumer. Le meilleur traitement est donc celui qui est personnalisé et tient compte de la dépendance et des habitudes de chacun.

Tabata a choisi la cigarette électronique.

D’après les derniers travaux du Haut Conseil de la Santé Publique, la cigarette électronique peut constituer une aide pour arrêter ou réduire sa consommation de tabac.
Si vous arrêtez totalement de fumer du tabac en utilisant à la place une cigarette électronique contenant de la nicotine ou pas, vous réduisez les risques de développer des maladies graves, comme les cancers.

Pour réussir son sevrage tabagique avec la cigarette électronique il est important de choisir :

https://www.lepetitvapoteur.com/fr/

Au départ ne chercher pas à diminuer le taux de nicotine rapidement. Faîtes les choses doucement, étape par étape :

  • Utiliser la cigarette électronique au dosage qui vous convient pour ne plus avoir envie de fumer la cigarette classique
  • Quand vous n’aurez plus d’envies de cigarettes classiques, alors vous pourrez commencer le sevrage de nicotine, tout doucement ! De 3 mg en 3 mg voire moins ! Certaines personnes peuvent être très sensibles et préfèrent diminuer plus doucement, pour cela des mélanges de e-liquides sont possibles.
  • A chaque fois que vous diminuez le dosage de nicotine, prenez le temps de rester un petit moment à chaque pallier. Au minimum 1 mois pour chaque pallier, mais cela peut être 2, 3, 6 mois voire plus ! Vous n’êtes pas pressé ! L’urgence est d’arrêter le tabac, c’est le tabac qui vous tue et non la cigarette électronique. Une fois que vous serez arrivé à du 0 mg de nicotine, il faudra alors progressivement, si vous le souhaitez car là rien y oblige, travailler sur votre dépendance comportementale (on en parlera dans un autre article). Il faudra petit à petit remplacer le geste de vapoter par autre chose.

Pour vous rassurer sur la cigarette électronique, voici quelques études scientifiques sur le sujet : 
Pour le moment il est prouvé que vapoter n’est pas nocif pour la santé, c’est pourquoi la cigarette électronique fait partie des moyens d’aide à l’arrêt du tabac (https://www.tabac-info-service.fr/J-arrete-de-fumer/Je-choisis-ma-strategie/La-cigarette-electronique-et-la-sante)
Certes sur du long terme nous n’avons pas encore beaucoup de recul (La vape moderne date de 2009), mais pour l’instant les études sont plutôt rassurantes.

  • https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/28166548
    Nicotine, Carcinogen, and Toxin Exposure in Long-Term E-Cigarette and Nicotine Replacement Therapy Users: A Cross-sectional Study.
    CCL : L’utilisation à long terme uniquement de TNS et de cigarettes électroniques, est associée à une réduction substantielle des niveaux de substances cancérogènes et de toxines mesurés par rapport au fait de ne fumer que des cigarettes combustibles.
  • https://assets.publishing.service.gov.uk/government/uploads/system/uploads/attachment_data/file/733022/Ecigarettes_an_evidence_update_A_report_commissioned_by_Public_Health_England_FINAL.pdf « Vapoter est 95% moins dangereux pour la santé que fumer ». Cette conclusion est fait par 6 experts qui ont compiler plus de 180 études.
  • https://www.researchgate.net/publication/320481945_Measurements_of_electronic_cigarette-generated_particles_for_the_evaluation_of_lung_cancer_risk_of_active_and_passive_users Le vapotage entraîne une réduction majeure de l’excès de risque de cancer, 50000 fois inférieur à celui du tabagisme
  • https://www.nature.com/articles/s41598-017-14043-2 Pendant 3 années consécutives des vapeurs exclusifs ont été suivis. Les examens n’ont décelé aucune altération ni diminution des fonctions respiratoires. Il n’a pas été observé de modification de la tension artérielle ou de la fréquence cardiaque. Ces résultats positifs demande à être confirmés par une étude de plus grande ampleur pour être statistiquement significatifs.
  • Attention à la Fake News : La cigarette électronique, plus dangereuse qu’il n’y paraît ?C’est ce qu’affirment les résultats préliminaires d’une étude menée par des chercheurs de la faculté de médecine de l’université de New York. « On n’est pas dans la vérité scientifique, mais dans la manipulation. D’abord, les conditions dans lesquelles l’expérimentation est réalisée ne sont absolument pas représentatives de l’exposition humaine. Elle montre des anomalies cellulaires en exposant des souris à des quantités de nicotine considérables, beaucoup plus qu’on peut le faire avec une cigarette électronique habituelle. Ensuite, on fait des extrapolations de la souris à l’homme, et enfin on ne compare pas l’effet du vapotage à celui de la fumée du tabac », dit le Pr Bertrand Dautzenberg, pneumologue et prescripteur de cigarettes électroniques à ses patients. Il explique : « Aujourd’hui, on sait que la nicotine est toxique, irritante pour les voies respiratoires, et addictive. Raison pour laquelle il n’y en a pas plus de 2% dans les e-liquides. Aux quantités consommées par un vapoteur, il existe une légère toxicité, mais infiniment moindre que celle du tabac fumé. « 

Sources :

1 réflexion au sujet de “La cigarette électronique”

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.